Nouveau cas de viande avariée dans le Nord de la France

figatelle corse
*produit destiné à être cuit. date de péremption : 13/03/2013

Pour ceux qui ne connaissent pas, la figatelle, c’est un « saucisson » (oh blasphème) corse.
Chez les Mari, c’est un peu une tradition. C’est le truc qui empeste ta valise quand tu reviens de Corse (gare à toi si tu n’en ramènes pas), puis ton frigo, ou bien ta buanderie si tu la laisses sécher.
Habituellement, elle est vendue sèche.
« Habituellement »
Oui
Sauf que cette année, non.
Mon père a soutenu pendant bien 2 minutes que non, « ils y connaissaient rien, que la figatelle ça ne se faisait pas cuire, et que non elle n’était pas périmée ».
Malgré l’étiquette, qui indiquait clairement le contraire..
Mais que bon « peut-être que oui, il s’était trompé mais que bon, c’était pas grave ».
Jusqu’à ce qu’on lise qu’on pouvait avoir l’hépatite A en mangeant de la figatelle fraîche.
Et Wikipédia nous a appris que c’était quand même pas très cool d’avoir une hépatite A…

figatelle corse

#heureusementquejaimepaslafigatelle

Travailler avec des hommes

Les hommes et l'éponge
Note à moi-même :
Réfléchir à deux fois avant de poser une question #ménage dans un bureau où je suis la seule fille.

J’ai un nouvel amoureux

Vaio, mon nouvel amoureux

Il s’appelle Vaio. Sony Vaio.
Posé sur mes jambes, nous passons ces derniers temps de longues heures langoureuses ensemble.
Il me suit partout, il est léger et tiens chaud.
Nous ne nous quittons plus.
Je crois bien que je suis amoureuse.
Et enfin prête à m’investir dans une relation sérieuse.

nb : Je vois d’ici mes parents qui se sont dit « ah enfin! » en lisant le titre de cet article.

19h08. Qui c’est qu’a éteint la lumière?

Rentre à ta maison

Le truc top quand la lumière du bureau est reliée à un capteur de mouvement, c’est qu’on oublie jamais de l’éteindre. On est un peu écolo, on se sent bien. On est fiers de nous chaque jour de ne pas consommer d’énergie à outrance. On est des gens biens.
Par contre, si tu veux faire semblant de travailler ET dormir, ça se voit tout de suite.
Et ça, c’est un peu moins bien.

Mais bon, si à 19h08, t’es toute seule, il fait noir et la lumière s’éteint, c’est un peu comme si le bon Dieu te disait « Retourne à ta maison » (avec un accent chti c’est plus joli)
(« rentr’à ta maîson » ça marche aussi)

Je suis donc rentrée.

Mari pose ton cul partout

espace de travail
Ça aide à la créativité.
Enfin, je crois.

« Tu fais quoi ce soir? » « Je lis »

l'affaire harry quebert
La vérité sur l’affaire Harry Quebert de Joël Dicker, Goncourt des Lycéens et Grand Prix de l’Académie française 2012
Très chouette bouquin avec un scénario très très bien ficelé.
On ne s’ennuie pas, et ..
on ne dort pas non plus.
Dommage que les personnages soient totalement niais (dialogues au ras des pâquerettes).
Je recommande vivement!

Il y a le rêve, et il y a la réalité

Je serai responsable en communication
D’après une histoire vraie de la « famous » Lili
En même temps, Communication/Métallurgie c’est presque pareil.
Enfin c’est similaire quoi.
Enfin globalement, si on est myope et qu’on a oublié de porter ses lunettes, c’est sensiblement la même chose.
Enfin, en gros, de loin, et bourré, c’est exactement le même métier.

L’énergie versus le temps

économie de moyens
Non mais, pourquoi perdre de l’énergie à monter/descendre les escaliers plusieurs fois pour emmener des affaires à un autre étage, alors qu’on peut perdre autant de temps à réfléchir à la façon dont on pourrait tout porter en une fois. Et passer aussi beaucoup de temps à mettre cette stratégie en oeuvre. S’y reprendre 4 ou 5 fois. Et donc du coup prendre encore plus de temps que si on avait monté toutes les affaires en deux fois. Mais ça normalement il faut le garder pour soi.
#nastituparlestrop

postedit : je sais pas pour vous, mais quand je relis le titre, c’est pas vraiment « le temps » qui me vient à l’esprit.

Télé »travail »

teletravail
Les couleurs de ce post sont toutes pourries.
Bah oui, je travaille.
#mauvaisefoi

La neige de mars

Neige de mars
Alors, y’a la neige de décembre. Celle-là, on l’accueille plutôt bien car c’est la première. C’est les fêtes. On est tous un peu heureux et joyeux. Voire bourré. Du coup on ne râle pas trop.
La neige de janvier, là c’est un peu plus compliqué. On l’aime moins. C’est après les fêtes, on se sent fatigué, les jours sont courts, il fait froid. On déprime un peu parce qu’on aimerait ravoir des cadeaux. Mais que, pas de pot, les cadeaux, c’est pas toute l’année. (et puis c’est surtout parce qu’en fait, c’est la reprise du boulot, et que les prochaines vacances ne sont.. pas au programme de la journée.)
La neige de février, là, on n’en peux plus. C’est comme quand vous êtes sur le pas de votre porte, que vous avez terriblement envie de faire pipi. Mais que pas de chance, y’a une porte à ouvrir, donc des clés à trouver -et là c’est la galère, et tu te tortilles dans tous les sens et tu sautes et tu serres les dents-. Bref, vous savez que le bout du tunnel n’est pas loin, mais qu’il n’est pas encore là. Notez la magnifique métaphore : pipi/soleil. #çavolehautaujourd’hui
Mais alors la neige de mars,
la neige de mars….
#bahlaneigedemarsçafaitchiermaiscestcoolparcequecesttoutjoli
:)

N’oublie pas de retenir que :

les images de ce site ne sont pas libres de droit, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation.

Ouah mais c'est une opportinuté incroyable que de recevoir chaque jour dans sa petite boîte mail des jolis dessins et illustrations de Nastassia Mari.